Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Organigramme


La collaboration transfrontalière est façonnée par le groupe de pilotage EMRIC, trois groupes de travail restreints, ainsi que divers groupes de travail. Outre les partenaires EMRIC, d’autres organisations portant des responsabilités dans les champs professionnels concernés sont représentées au sein de tous ces groupes. Elles y apportent leurs connaissances et expertise. C’est le Bureau EMRIC qui coordonne l’ensemble de ces différents types de collaboration.

Dans l’organigramme ci-après tous les groupes sont représentés avec les relations qui existent entre eux. 

Groupe de pilotage: 

 

 

 

 

Au Groupe de pilotage EMRIC siègent les directeurs des services qui ont le statut de partenaire EMRIC. Le Groupe de pilotage fixe les objectifs stratégiques de la collaboration dans un plan pluriannuel qui couvre toujours une période de cinq ans. Les missions les plus actuelles sont consultables dans le Plan pluriannuel 2019-2024. La tâche du Bureau EMRIC consiste à veiller à la mise en œuvre des objectifs décrits dans le Plan pluriannuel avant l’écoulement de la période de programmation. Le Groupe de pilotage a créé les Groupes d'exercices EMREX et groupe de travail Incidents d’irradiation.

Groupe d'organisation EMREX

 

Le groupe de l'exercice EMREX fait partie de l'ancien groupe de travail EMREX. Ce groupe est composé de délégués de tous les partenaires et ils sont conjointement responsables de la coordination et de la préparation des exercices conjoints EMRIC tels que définis par le groupe du pilotage dans un cycle de deux ans. Ces exercices sont de nature différente mais ont tous en commun qu'ils sont principalement destinés à la mise en œuvre de procédures sur la base des accords conclus au sein d'EMRIC. 

Groupe de travail Incidents d’irradiation: 

 

 

Les membres du Groupe de travail Incidents d’irradiation se concertent sur les problématiques en matière de centrales nucléaires et visent à harmoniser autant que possible les stratégies d’action des trois pays, dans le respect des réglementations et législations nationales respectives. 

Groupe de travail restreint BUKS: 

 

 

 

 

 

Le champ de travail du Groupe de travail restreint BUKS couvre le service incendie et le secours technique. Il est constitué de responsables des zones de secours de Liège et du Limbourg belge, du Brandweer Zuid-Limburg, du Kreis Heinsberg, de la Städteregion Aachen et du Feuerwehr Stadt Aachen. Le Groupe de travail restreint BUKS est également l’auteur du plan EMRIC qui décrit les accords en matière d’entraide en cas de catastrophes et d’accidents majeurs. Le Groupe de travail restreint BUKS a pris l’initiative de la constitution d’un Groupe de travail Plongeurs.

 

 

Groupe de travail restreint Eumed: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Groupe de travail restreint Eumed prend à sa charge l’organisation de la collaboration transfrontalière dans le domaine du secours médical d’urgence, tant pour les soins au quotidien que pour les secours lors d’incidents à grande échelle. Il se compose des dirigeants et des médecins chefs des services qui dans les régions respectives prodiguent les soins ambulanciers et le secours médical en cas de catastrophes et d’accidents majeurs. En Allemagne ces services sont le Rettungsdienst Kreis Heinsberg GMBH, la Städteregion Aachen et la Stadt Aachen. Pour les Pays-Bas il s’agit du GGD Zuid-Limburg. La Belgique est représentée par un collaborateur du ministère national concerné. Le ZOL à Genk, ainsi que les départements des Urgences/Secours urgents des trois hôpitaux universitaires que compte l’Euregio Meuse-Rhin sont également représentés dans le Groupe de travail restreint Eumed. Parmi les réalisations du groupe nous pouvons citer entre autres la rédaction du plan Eumed, dans lequel sont consignés les accords en matière de secours médical mutuel en cas de catastrophes et d’accidents majeurs. Le transport de patients en soins intensifs est une autre attribution de l’Eumed, assurée par un intensiviste du MUMC en collaboration avec des collègues allemands. Cette collaboration a été baptisée Eumic.

Groupe de travail Centrales d’alerte:

 

 

 

 

 

 

 

Le Groupe de travail Centrales d’alerte connaît déjà une longue tradition, vu que les centrales d’alerte occupent une position-clé, tant lors de la demande d’aide du citoyen que lors de l’organisation de l’aide adéquate dans les meilleurs délais. Afin de veiller à ce que tous ces processus se déroulent de façon optimale, les chefs des centrales d’alerte de l’Euregio Meuse-Rhin se réunissent au minimum quatre fois par an. Dans ce groupe de travail sont représentées, pour la Belgique: la centrale d’alerte fédérale de la province de Liège et la centrale d’alerte de la Hulpverleningszone Oost-Limburg; pour Zuid-Limburg (NL): la centrale d’alerte Ambulancezorg et la centrale d’alerte Brandweer; pour l’Allemagne: la centrale d’alerte de la Städteregion Aachen (responsable tant de la Stadt que du Altkreis Aachen), ainsi que les centrales d’alerte de Kreisen Heinsberg, Düren et Euskirchen.

share