Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Gestion des catastrophes et gestion des crises



Dans l'Eurégio Meuse-Rhin, les compétences des trois pays en matière de catastrophe et de gestion de crise sont attribuées à différents niveaux. En Belgique, cette tâche incombe au gouvernement national, tandis qu’aux Pays-Bas et en Allemagne, elle l’est au niveau régional.

Cela signifie qu'il existe une inégalité au niveau de la coordination. Néanmoins, au sein d’EMRIC, nous avons réussi à conclure de bons accords opérationnels en matière d’assistance transfrontalière en cas de catastrophe ou d’accident majeur. Ces accords sont l’élaboration de traités internationaux entre les trois pays membres de l’Eurégio Meuse-Rhin. En outre, des conventions ont été conclues entre les partenaires d'EMRIC au sein de l’Eurégio Meuse-Rhin (voir lois et réglementations).

Les catastrophes et les accidents majeurs nécessitent beaucoup de personnes et de ressources. C’est pourquoi, on est passé au principe : faire appel aux régions voisines. Dans l'Euregio Meuse-Rhin, riche en frontières, les voisins sont souvent des voisins étrangers. C'est pourquoi des accords d'assistance mutuelle en cas d'incidents de grande envergure ont été conclus au sein d'EMRIC. Ces accords sont décrits dans les plans Eumed et Emric. Ces plans sont des plans génériques. L’assistance médicale d'urgence est organisée dans le plan Eumed et, dans le plan Emric, l’action des pompiers, l’assistance technique et l’assistance en cas d’incidents CBRN.

L’aide est demandée aux centrales d’urgence avoisinantes à l’aide d’un vocabulaire qui peut être bien prononcé et compris dans les trois langues de l’Euregio Meuse-Rhin. Les plans indiquent également où les services d'urgence étrangers sont accueillis, qui effectue la coordination sur place et comment se déroule l’engagement. Pour Eumed, les hôpitaux où les patients peuvent être menés sont renseignés et comment se déroule leur enregistrement.

En cas de catastrophes, d'accidents majeurs et de crises, l'échange d'informations est également d'une importance primordiale. Des accords à cette fin ont également été définis dans EMRIC dans le Plan d'échange d'informations eurégional. Des formulaires trilingues sont utilisés pour le premier rapport. Les services peuvent ensuite suivre l’incident sur les systèmes de gestion de crise nationaux ou locaux (LCMS, ICMS).

share