Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Centrales d’alerte


Le nombre des interventions transfrontalières s’élevant à près de 1 200 par an, il est clair que les neuf centrales d’alerte de l’Euregio Meuse-Rhin entretiennent des contacts très fréquents. Afin de veiller à ce que la notification des alertes se déroule de la manière la plus efficace possible, les chefs de ces centrales d’alerte se réunissent tous les trois mois au sein du Groupe de travail restreint Centrales d’alerte depuis plus de quinze ans déjà. Ils y peaufinent les accords existants en vue de leur optimisation et s’informent mutuellement des derniers développements en matière de centrales d’alerte dans leurs pays respectifs.

 

Les centrales d’alerte suivantes font partie du groupe:

  • La centrale d’alerte Brandweer Limburg (NL)
  • La centrale d’alerte Ambulancezorg Limburg (NL)
  • La centrale d’alerte Oost-Limburg (B)
  • La centrale d’alerte Hasselt (B)
  • La centrale d’alerte Liège (B)
  • La centrale d’alerte Städteregion Aachen (D)
  • La centrale d’alerte Kreis Heinsberg (D)
  • La centrale d’alerte Kreis Düren (D)
  • La centrale d’alerte Kreis Euskirchen (D)

 

Pour obtenir une assistance de la part d’un voisin étranger, la centrale d’alerte lance tout d’abord une demande à cet effet par voie de téléphone. Pour la suite de la procédure, des formulaires standard trilingues sont utilisés. Dans le cas d’incidents à effets transfrontaliers, les échanges d’information sont également effectués par le biais d’un formulaire trilingue standardisé. 

share